A Porto Alegre, la police bâillonne nos camarades

par Alternative Libertaire

Solidarité avec la Federaçao anarquista gaucha

cartazelei25c325a725c325b5es20102

Alors que le peuple brésilien est dans la rue pour dénoncer une classe politique qui préfère les grands projets du mondial 2014 à la lutte contre la pauvreté, nos camarades de la Federaçao anarquista gaucha (FAG), sont victimes de la répression.

Durant l’après-midi du jeudi 21 juin, 12 à 15 agents se présentant comme membres de la police fédérale ont perquisitionné l’athénée libertaire de la Federaçao anarquista gaucha (FAG) à Porto Alegre (état du Rio Grande do Sul au Brésil) et ont saisi une partie du matériel servant au fonctionnement de ce local dont les activités politiques et culturelles sont publiques. Il comprend une bibliothèque publique, accueille des débats et sert à l’organisation de nombreuses luttes

Après le gouvernement régional (en 2009), c’est le pouvoir fédéral qui s’en prend à une organisation qui dérange et essaye de la discréditer en essayant de la faire passer pour un groupe terroriste.

Cette opération comparable à celles menées dans un régime autoritaire intervient dans un contexte où l’état brésilien est en difficulté face à une contestation qui ne cesse de monter en nombre et en radicalité contre l’augmentation des prix, les dépenses ruineuses décidées pour le mondial de foot et les jeux olympiques et les expulsions de dizaines de milliers de personnes du fait de ces aménagements à la gloire de l’état et du capital. Ils et elles protestent également contre le manque de services publics, la corruption qui constitue la seconde nature de l’état et du capital, mais aussi l’homophobie alors que des députés de droite cherchent à faire adopter au parlement une loi assimilant l’homosexualité à une maladie.

Alternative Libertaire ->Brésil : la révolte, les anarchistes et les peuples indigènes

L’État brésilien et le Parti des travailleurs au pouvoir, ainsi que toute la classe politique voient leur pouvoir et leur légitimité de plus en plus contestés. Les militant-e-s de la FAG, mais aussi de la Coordination anarchiste brésilienne dont ils et elles font partie à l’échelle fédérale jouent un rôle actif dans ce mouvement contestation fort-e-s de leur insertion dans le mouvement populaire, dans la jeunesse et les entreprises. Ce n’est donc pas un hasard s’il constitue une cible pour l’état allié au grand capital brésilien.

Alternative Libertaire Brésil : le gouvernement PT cible les anarchistes à Porto Alegre

La répression, c’est précisément ce qui a entraîné la massification et la radicalisation du mouvement populaire de contestation au Brésil. En agissant ainsi l’état brésilien montre son vrai visage, celui d’un régime fruit d’une alliance entre un parti au pouvoir menant une politique de plus en plus conservatrice et libérale, le capital financier, le grand capital industriel et l’agrobusiness qui détruit forêts et agriculture vivrière brésilienne sur l’autel du profit.

Nous assurons les militant-e-s et militant de la FAG de notre solidarité, dénonçons les agissements de l’État brésilien pour ce qu’ils sont, c’est-à-dire la réaction d’une oligarchie souhaitant affaiblir par tous les moyens le mouvement populaire brésilien et appelons toutes les forces populaires, anticapitalistes et libertaires à faire bloc avec lui.

Nous exigeons l’arrêt des poursuites et des provocations de l’État fédéral brésilien à l’égard des militantes et militants de la FAG et appelons partout à la mobilisation en leur faveur.

Front social contre le fascisme, l’état et le capital

Libertaire, égalitaire, une révolution reste à faire

Alternative Libertaire le 26 juin 2013

Sources: http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article5390

  • A l’heure où publions ce communiqué, le site de la FAG n’était plus consultable en ligne, « suspendu ». FAG http://www.vermelhoenegro.org/
Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :