Contre le fascisme et le capital : La classe ouvrière toujours en première ligne !

Par Collectif Alternative Libertaire Bruxelles

Nantes, février 2014

Nantes, février 2014

L’Europe a embrassé ce dimanche la voie de la réaction et de la barbarie capitaliste. Même si nous  n’entretenions aucune forme d’espérance envers la pseudo-démocratie capitaliste nous ne pouvons que constater que, depuis le tournant des années 80, l’Europe s’achemine vers un autoritarisme croissant et que les élections qui se succèdent ne sont qu’une confirmation régulière de ce constat.

Les idées défendues par le FN, le Jobbik (Hongrie), le NPD (Allemagne), le PVV (Hollande), L’Aube Dorée (Grèce) gangrènent également les programmes de l’ensemble des partis politiques classiques. Quelle différence entre la politique d’immigration promise par une Le Pen et celle menée effectivement par une Maggie De Block ou bien  un Manuel Valls ? Tout juste une différence quantitative mais c’est le même fondement raciste, néocolonial et suprématiste qui sous-tend cette vision de l’immigré bouc-émissaire de la misère sociale. Le personnel politicien change, le capitalisme et les oppressions demeurent et se renforcent.

Pourquoi se mobiliser aujourd’hui ? Car ce sont les secteurs les plus durs, plus violents et les plus décomplexés des élites dominantes qui conquièrent chaque jour un peu plus de pouvoir. Avec eux, une guerre ouverte contre tous les opprimés s’annonce ; c’est la chasse aux immigrés, aux chômeurs, aux jeunes qui s’organise ! Devons nous geindre, nous cacher, nous morfondre dans un complaisant désespoir et rester paralyser devant cette menace qui avance ? Non ! Le temps est à la force et à l’espoir. Il faut faire comprendre à ces gens que jamais nous ne serons leurs proies. Ces gens ne sont que les derniers spasmes d’un monde à l’agonie. Ils se réclament d’un passé mythique car c’est de là qu’ils viennent. Ils peuvent se le garder, nous c’est l’avenir qui nous appartient. Cet avenir sera solidaire, égalitaire et libertaire !

Alors sachez, réactionnaires, fascistes, capitalistes et politicards qu’il faudra bientôt régler les comptes – et que votre addition est sévère !

La classe ouvrière toujours en première ligne !

Rassemblement le mercredi 28 mai 2014 à 16h30 à la Place du Luxembourg.

Publicités
Cet article a été publié dans actu-lutte, Alternative Libertaire, Antifascisme, Capitalisme, Communiqué, Evenement, Résistance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.