Mobilisation avec et pour les sans-papiers à partir du 20 juin à Bruxelles

CARAVANE POUR L’EGALITE, LA DIGNITE ET LA JUSTICE SOCIALE

APPEL À L’ACTION ET A LA MOBILISATION

tract-collectif

Nous sommes des demandeurs d’asile, des réfugiés, des sans-papiers, des migrants,
des européens dit d’origine immigrée ; nous sommes toutes celles et ceux qui ne sont pas
citoyen de plein droit. Nous sommes celles et ceux que l’on étiquette comme ne venant
pas d’ici. Notre origine réelle ou supposée est l’argument pour nous priver de nombreux
droits. Pourtant notre vie est ici, et comme tout le monde, nous cherchons simplement à
construire une vie digne pour nous et nos familles. Notre colère est aussi partagée par des
citoyens européens qui refusent les politiques migratoires racistes et le néo-libéralisme
économique de l’Union Européenne.

Nous sommes aussi des êtres humains qui refusons tout genre de racisme, d’exploitation
et de discrimination. Nous avons décidé de nous battre contre ce et ceux qui nous
oppriment, nous contrôlent, nous exploitent, nous criminalisent.
Nous sommes toutes celles et ceux qui luttent pour le respect des valeurs universelles
d’égalité, de justice sociale et des droits fondamentaux établis par le droit international
dont nous demandons à l’Union Européenne et à tous ses Etats membres de respecter.
Des droits internationaux systématiquement violés par l’Europe à travers ses politiques
illégitimes et répressives, ses lois injustes, et surtout ses pratiques de détentions,
d’isolements et d’expulsions dont nous demandons l’arrêt immédiat.

Nous avons décidé d’organiser une caravane européenne qui va partir du plus grand
nombre de pays européens en direction de Bruxelles (Belgique), siège des institutions
européennes. Cette caravane rappellera à l’Europe que nous sommes avant tout des
personnes et que nous refusons de regarder en silence le déploiement des dispositifs de
pouvoir mis en oeuvre par l’Union européenne et les Etats membres pour nous priver
illégitimement de notre dignité et aussi de notre vie. Un exemple parmi tant d’autres est
représenté par le drame de centaines de femmes, d’enfants et d’hommes qui perdent la
vie chaque année dans la Méditerranée, comme à Lampedusa. Ce drame représente la
pointe de l’iceberg de l’échec des politiques répressives et restrictives de l’Europe et de
ses États membres.

Cette caravane sera aussi une caravane pour la mémoire! Elle rappellera que
l’immigration, au XXème siècle, a fourni des armées entières de soldats et d’ouvriers qui
sont morts au combat ou usés par le travail pour le plus grand bénéfice des États
européens. La caravane rappellera à l’Europe son passé colonial, qu’elle nie aujourd’hui
pour légitimer l’exploitation et la domination d’autres populations. Les vies brisées
d’hommes, de femmes et d’enfants contraints à immigrer pour des raisons liées aux
guerres (souvent soutenues et financées par l’économie des pays occidentaux) ou à
cause des conséquences des politiques d’ajustement structurel imposées par les
institutions internationales aux populations du sud du monde et toujours au détriment du
bien commun des peuples auxquels nous appartenons, le sont aussi par ce passé colonial
et par l’application criminelle des politiques migratoires d’aujourd’hui.

La caravane veut aussi dénoncer les conséquences meurtrières des politiques
migratoires!

Le contexte social de crise économique que nous n’avons pas créée et où les acquis
sociaux des couches populaires sont détruits un à un, la montée du racisme et de la
discrimination contre les migrants, les réfugiés, les roms/tsiganes ainsi que l’usage
esclavagiste de la main d’oeuvre immigrée contribuent en fait à l’attaque et au
rabaissement des droits généraux des travailleurs et de toutes les couches populaires de
la société. Nous croyons que l’illusion d’arrêter la circulation des personnes à travers plus
d’instruments de contrôle et de répression ne représente qu’une énième tromperie de
l’opinion publique et de la citoyenneté. Parce qu’émigrer est une nécessité. Surtout quand
on fuit la guerre, la famine ou la pauvreté.

Nous voulons également montrer notre solidarité avec toutes les couches populaires de la
société qui aujourd’hui subissent comme nous des attaques à leurs droits partout en
Europe. Plus que jamais on nous utilise et on essaie de faire de nous les boucs
émissaires de tous les maux de la société. En temps de crise économique, cette
instrumentalisation de notre condition est utilisée pour faire oublier qui sont les véritables
responsables. Notre marche veut donc exposer ce mensonge, solliciter la population
européenne et pointer du doigt les responsables des injustices.
Nous invitons et faisons appel à toutes les masses laborieuses, précaires et
oppressés à s’unir pour plus de droits, à s’unir pour un monde de paix et de justice
sociale, à s’unir à nos revendications!

Programme de la Caravane

20 juin: accueil de la Caravane dès 16 au Parc Gaucheret, 1030 Bruxelles

22 juin: accueil des délégations françaises et italiennes (lieu à définir)

23 juin: lobby tour, connaitre la Bruxelles des lobbies

24 juin: soirée, projection film à Bruxelles Laïque, Av. De Stalingrad 18-20

25 juin: soirée, projection film à Bruxelles Laïque, Av. De Stalingrad 18-20

26 juin: Manifestation, rassemblement à 16h30 Place du Béguinage

27 juin: Journée de débats et Grosse fête (lieu à définir)

Nous exigeons

  • Une solution juste humaine et durable pour les dossiers introduits pendant l’opération de régularisation de 2009.
  • La mise en place d’une loi de régularisation avec des critères claires et permanentes pour les personnes qui n’ont pas pu bénéficier de l’accord de 2009.
  • La fin de toutes le politiques répressives et discriminatoires qui touchent les migrants.

Du 20 au 28 juin, la Caravane des sans-papiers et réfugiés sera à Bruxelles. La Caravane c’est 300 personnes issues de collectifs de sans-papiers et réfugiés venus d’Allemagne, de France, d’Italie et des Pays-Bas pour dénoncer, en marge d’un Sommet Européen, les politiques migratoires de l’UE et de ses états membres. Les collectifs ont pris le risque de traverser les frontières qui les enferment et les excluent pour revendiquer l’égalité, la dignité et justice sociale pour toutes et tous.

L’immigration choisie…

Les politiques migratoires ont comme objectif premier de fournir de la main d’oeuvre aux économies européennes (les textes européens sont explicites à ce titre). Les discours humanitaires ou au contraire stigmatisants, ne servent en fait qu’à masquer la froideur de cet objectif.

… et l’immigration subie.

Toutes celles et ceux qui ne rentrent pas dans ce cadre sont considérés comme indésirables. Pour eux, un véritable arsenal militaire et juridique (Frontex, EuroSur, EuroDac, Dublin) est mis en place pour les dissuader de tenter leur chance en Europe. Les milliers de morts aux frontières ne sont que la conséquence la plus tragique de ces choix politiques.

Face à cela, nos revendications (extraits de l’Appel de la Caravane):

– Pour l’égalité et contre la mise en concurrence entre tous

Le système capitaliste utilise nos divisions réelles ou supposées pour nous mettre tous en concurrence. Le racisme et nos différents statuts sont instrumentalisés à cette fin. Ces divisions nous affaiblissent tous, égaux nous serons plus forts!

– Pour la mémoire et la dignité

Nous venons de pays victimes de la colonie, des guerres et des politiques impérialistes menées par les gouvernements et entreprises européenne depuis des décennies. Nous demandons reconnaissance et réparation pour les crimes commis.

– Pour plus de droits et de justice sociale

Plus de droits économiques, sociaux, culturels. Education, santé et logement pour tous. Droits politiques pour tous (manifestation, expression, vote). Contre le racisme et le sexisme.

Les infos seront mises à jour sur :

http://caravan2014.noblogs.org/

https://www.facebook.com/caravanesp

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :