La culpabilité de la plume

Par San Vincente

zemmour

Eric Zemmour sera présent le 6 janvier à Bruxelles, invité une fois de plus par le Cercle de Loraine (lieu au caractère populaire s’il en est puisque le droit d’entrée annuel est fixé à 1500 euros) pour présenter son nouveau livre. Notre « intellectuel » médiatique y poursuivra son travail de propagande idéologique réactionnaire, sponsorisé par un establishment tout aussi réactionnaire. Nous ne reviendrons pas sur le contenu de son nouveau livre car il n’y a rien à dire, Zemmour y approfondit seulement la ligne politique qui est la sienne depuis le début : haine des pauvres, des musulmans, des femmes, des homosexuels… en somme de tous les opprimés du système.

Nous voulons faire ici un premier point sur la duplicité intellectuelle du « zemmourisme ». Celui-ci se présente comme le porte-parole du petit peuple, de la France profonde trahie par ses élites, etc. Zemmour lui-même serait, d’ailleurs, un intellectuel subversif et persécuté par ces mêmes élites qui vendrait au plus offrant la France éternelle qu’il aime et admire. Je suppose que quand une personne n’est pas ce qu’elle voudrait être, elle finit par se murer derrière les plus gros mensonges possibles. Zemmour serait le porte-parole des petits gens ? Il suffit de voir où il est invité pour se rendre compte de la supercherie que constitue une telle prétention. Il en va de même pour son statut d’intellectuel « persécuté », il est invité partout dans les médias à la sortie de tous ces nouveaux livres. Même en dehors de ces périodes, il est l’invité régulier, voir chroniqueur, dans plusieurs émissions à la radio et à la télévision.

Il est le meilleur ennemi de l’élite médiatico-politique « progressiste » qui peut, à l’occasion de chacune de ses sorties racistes, justifier son existence pendant des échanges vain et grand-guignolesques. Cette frange de l’élite esquive l’affrontement avec les problèmes réels que subissent une grande partie d’entre nous tant qu’elle affronte Zemmour et ses autres compères sur les plateaux TV. Pour nous, les choses sont limpides : Zemmour fait partie du spectacle politique permanent et pitoyable que nous offre nos soi-disant démocraties. Il n’est qu’un petit rouage parmi d’autres dans ce système.

Cela veut-il dire que ses pitreries médiatiques sont sans impact sur nos vies ? Malheureusement non, en tant que rouage de cette mécanique de la domination, il collabore à notre malheur. Ses crocs de chiens de garde du capitalisme, ce sont ses mots et sa verve râleuse qu’il met avec plaisir au service des dominants. Il n’a peut-être pas le courage d’abattre lui-même une matraque sur nous et sur nos amis, mais son discours crée un climat favorable aux coups qui pleuvent sur nous. S’il ne violente peut-être pas une femme de lui même, ses discours sur une condition féminine fantasmée génèrent des justifications à tous les feminicides de notre société Non, il ne fait pas que s’exprimer dans le monde évanescent des idées et des débats théoriques, nous devons subir tous les jours les conséquences pratiques de sa pensée.

Il est légitime que les femmes se révoltent contre les hommes de main du patriarcat qui les agressent, les insultent, les harcèlent. Il est légitime que nous puissions tordent le bras des flics qui lèvent bien hauts leurs matraques ensanglantées. Il est légitime enfin que les cibles des discours dominateurs et malsains d’un Zemmour puissent réagir. Nous déclarons qu’il est légitime pour ces personnes de choisir le moment, le terrain et les formes que prendront cette riposte. Aucune injonction de tel ou tel individu, ne nous obligera jamais à nous asseoir à la même table que cette engeance pour débattre avec elle. Le débat, nous le réservons à nos amis, à nos camarades des quartiers et des entreprises. Nous ne ferons pas le plaisir à nos ennemis de la haute société de les traiter en égaux. Il n’y a rien de commun entre eux et nous. Nous ne faisons pas partie de leur cirque politique d’enfants gâtés où aucune action n’a de conséquence. Nous, nous vivons dans le réel et nous avons appris, grâce aux prisons et aux privations, ses dures lois et ce depuis le début de notre existence.

Nous voulons donc leur apprendre, à lui et ses semblables, que chaque geste, chaque parole, chaque prise de position ont des conséquences immédiates et qu’il est grand temps qu’ils assument l’addition salée de leur immonde politique.

Brisons tout ce qui nous opprime, brisons la haine et le ressentiment, brisons les belles paroles et commençons par briser la plume de monsieur Zemmour.

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :