Grèves contre l’investiture de Trump!

Par Mathieu Stakh (SITT-IWW)

thecloud-crimethinc-comtime-to-revolt-af9757e34dd5e0a17a021657e404d4ed33e2d936Si la multitude de memes et de parodies de la vidéo du leader suprématiste blanc Richard Spencer, se faisant frapper au visage, aurait à elle seule suffit à justifier toute la mobilisation entourant le fameux #J20 de l’investiture de Donald Trump, l’équipe du Combat Syndical, fidèle à son sérieux révolutionnaire tient néanmoins à vous présenter quelques-unes des grèves qui marquèrent cette journée nationale de contestation contre le nouveau porte-parole autoproclamé de la classe ouvrière.

Il nous semble important de parler de cette auto-proclamation, parce que si Trump a été élu par seulement 26% des voies, c’est dire que 74% de la population américaine n’a pas voté pour lui. Qu’on donc fait ces 74% d’Américains le 20 janvier? Si certain.es ont sans doute regretté Clinton, Sanders ou même Staline, nous saluerons ici les travailleurs et travailleuses qui se sont organisé.es pour faire entendre leur colère et leur refus de cautionner le populisme fascisant du 45e président.

Lire la suite

Publié dans actu-lutte, anarchisme

Café antifasciste #3

Par Féminisme Libertaire Bxl et le Collectif Alternatif Libertaire Bxl

16112784_1203206693098496_3205184460859175951_oLe troisième café antifasciste se déroulera le 14 février. Que tu sois célibataire, en couple, en trouple ou peu importe, et que tu souhaites sortir loin de l’injonction capitaliste à la consommation ou de l’injonction au sexe parfois prôné dans le milieu militant (avec des slogans tels que « Faites l’amour pas les magasins »), nous t’accueillerons avec plaisir dans une ambiance informelle et conviviale le soir de la « Saint-Valentin ».

La fête de la Saint-Valentin c’est la romantisation et l’érotisation de toutes les normes hétérosexuelles et des violences de genre dans l’espace intime (mais politique) du couple, notamment en raison du mythe du prince charmant. Contrairement aux fascistes et aux adeptes de la Manif pour tous, nous nous opposons à une vision essentialiste de la famille et à l’idée d’une complémentarité naturelle des rôles qui justifie la division sexuelle du travail et la stigmatisation de la communauté LGBTQIA.

Au contraire, nous voulons une société sans slut-shaming (« hontification » de la salope), ni prude-shaming (« hontification » de la prude). Ces étiquettes sont une manière pour le patriarcat de contrôler notre sexualité. Nous prônons la culture du consentement. L’amour c’est si on veut, quant on veut, avec qui on veut !

19h00 : ouverture du café
19h30 : introduction des dernières luttes en cours et des perspectives
19h40 : discussions

Publié dans actu-lutte, Evenements

Discussion le : Éducation et société chez Mikhail Bakounine

bakuninL’éducation est-elle une condition nécessaire et suffisante de l’émancipation intellectuelle et sociale ? L’ « intelligence individuelle » un concept bourgeois, l’ « intelligence collective » une idée libertaire ? Quel est le rôle du capital culturel dans la reproduction sociale ? Enfin l’instruction suppose-t-elle inévitablement une relation de dominant à dominé ? Toutes ces questions, posées dès 1869 par Bakounine, gardent aujourd’hui encore toute leur actualité.

Pour nourrir la réflexion commune, nous allons commencer par deux exposés:
– le premier portera sur la conception d’une instruction nouvelle par Bakounine,
– le second sur les interrogations et les expériences d’une enseignante anarchiste de Bruxelles.

ACAB (Action Culturelle Anarchiste de Bruxelles), lundi 30 janvier 2017, 18h30, local Sacco et Vanzetti 54 chaussée de Forest à 1060 Saint-Gilles.

Event facebook : https://www.facebook.com/events/825948234219503/

Publié dans Uncategorized

Mémoire des luttes : Femmes Libres contre machisme libertaire

Par Adèle (AL Montreuil)

mujeres-libres-1936Organisation féministe fondée un peu avant la guerre d’Espagne, les Mujeres Libres ont contribué au combat libertaire, mais aussi mis en avant la lutte pour la place des femmes dans la société et dans le monde militant. Un combat encore actuel.

Des Mujeres Libres, on sait souvent certaines choses. Que cette organisation qui revendiquait dans son nom même la liberté des femmes exista dans un contexte révolutionnaire et de guerre civile, en Espagne, ­entre 1936 et 1939. Qu’elle était autogestionnaire et fédéraliste. Que ses militantes furent nombreuses (20 000 en juillet 1937). Qu’elles s’adressaient à la classe ouvrière et en étaient souvent issues. Qu’elles s’exprimaient sur des sujets aussi divers que les conditions de travail et les salaires, la grossesse, le plaisir féminin, la structure familiale. ­Qu’elles refusèrent de s’allier avec les féministes communistes, mais ne trouvait que peu d’appui également chez les libertaires. Qu’elles considérèrent ­l’éducation des femmes comme un outil indispensable de leur émancipation. Qu’ainsi, elles assurèrent des formations techniques, générales et militantes pour les femmes. Surtout, ­qu’elles avaient la volonté d’articuler classe et genre pour ­contrer les féministes bourgeoises de ­l’époque.

1286310934481muilicianasgdOn sait parfois aussi, mais pas toujours, que c’est en premier lieu face à leur organisation libertaire, la CNT, qu’elles se dressèrent. En particulier, c’est à cause des pratiques de certains militants qu’elles voulurent créer cet espace militant réservé aux femmes (on dirait aujourd’hui non mixte). La CNT prônait l’égalité des sexes et de nombreuses femmes s’y syndiquaient. Certaines y avaient même des responsabilités. Les idées de Proudhon, qui voulait laisser les femmes à la cuisine, étaient rejetées. Mais l’écart entre la théorie et les pratiques des militants était trop important.

Lire la suite

Publié dans anarchisme, Féminisme, Histoire

Interview du Commandant Cihan Kendal des YPG

Cette interview a été réalisée en août 2016 par un volontaire du bataillon international des YPG, toujours présent au Rojava et publiée en septembre de la même année sur le site de l’organisation Plan C. La traduction, les précisions entre crochet ([…]) et la note en fin d’article sont de Julien Clamence.

das-was-er-macht-ist-gut-aber-meine-angst-bleiUn nombre croissant de volontaires internationaux rejoignent les Unités de Protections du Peuple (YPG) syriennes dans leur combat contre Daesh. Des centaines d’entre eux se sont joints à la lutte kurde malgré le flou légal qui règne dans leurs pays d’origine [sur leurs possibilités de rentrer après avoir combattu à l’étranger]. Aujourd’hui, comme la révolution du Rojava est mieux établie (elle a fêté son quatrième anniversaire en juillet) et que l’élan de solidarité international ne fait que croître, le processus de recrutement des volontaires internationaux a été rationalisé et centralisé dans ce qu’on désigne simplement sous le nom d’YPG International (YPG-I). Assis tranquillement, dans le tout nouveau centre d’entraînement international, sur un matelas en mousse avec un verre de chai et des cigarettes, et alors qu’une vingtaine de nouveaux arrivants d’Europe et d’Amérique étudient dans la salle de classe juste à côté, le commandant Cihan Kendal m’explique sa mission.

« C’est un projet officiel des YPG ouvert aux femmes et aux hommes. Il essaye de donner une nouvelle direction politique, plus responsable, à notre travail avec les volontaires internationaux, basé sur notre idéologie politique : démocratie, écologie, libération des femmes, et bien sûr, anti-capitalisme. »

Lire la suite

Publié dans actu-lutte, Internationalisme, Kurdistan, Rojava

Logiciels libres : articuler librisme et décroissance

Par Léo (AL Val-de-Marne Nord)

framasoftLes technologies numériques se trouvent au cœur de deux grandes luttes d’émancipation : d’un côté, celle pour la libération des utilisateurs et utilisatrices vis-à-vis des multinationales du numérique comme du Big Brother étatique ; de l’autre, celle pour une société décroissante, écologiste, peu gourmande en énergie et en matériaux non recyclables. Mais les deux communiquent rarement et peuvent même paraître incompatibles. Une articulation communiste libertaire est-elle possible ?

Début novembre 2016 est sorti le biopic d’Oliver Stone sur le lanceur d’alerte Edward Snowden, qui, en 2013, a rendu publics les programmes secrets de surveillance de masse de la NSA, agence de renseignement états-unienne (PRISM, Xkeyscore, etc.).

Ces programmes ont été possibles grâce à la collaboration active des grandes multinationales du numérique : Google, Apple, Microsoft, Yahoo, Facebook, etc. (collaboration régulièrement démentie par celles-ci, mais sans cesse reconfirmée, comme par exemple début octobre lorsque Yahoo a été accusé d’accepter de plein gré le rôle de sous-traitant de la surveillance étatique [1]).

Lire la suite

Publié dans Internet, Logiciels Libres

Après Alep (1) – Les misères de l’anti-impérialisme

Par Julien Clamence (AL BXL)

longform-original-25288-1426761248-4

La chute des rebelles à Alep a fait couler beaucoup d’encre et de pixel dans un monde où elle sera malheureusement oubliée dans quelques semaines. Le train de l’actualité continue sa course, passe d’un massacre à l’autre, et rend l’exercice de mémoire et d’analyse de plus en plus difficile. Pourtant le « moment » d’Alep a été caractérisé par une explosion des hystéries politiques qui n’a pas épargné les courants radiaux et révolutionnaires.

Ce sont opposés deux lignes fortes : d’un côté les anti-impérialistes vouant l’atlantisme aux gémonies et se réjouissant, ouvertement ou non, de la destruction d’un foyer d’islamistes radicaux par les troupes nationalistes d’Assad et de Poutine ; de l’autre, les défenseurs de la révolution syrienne originelle, persuadé que le peuple d’Alep était uni derrière un idéal politique progressiste qu’il fallait défendre à tous prix.

Entre les deux une incroyable bataille communicationnelle, où se distingue largement la propagande pro-Assad et pro-russe. Son audience a été considérable et elle mérite qu’on s’arrête un instant sur la manière dont le discours anti-impérialiste (et, en fait, anti-mainstream) a dégénéré au point de donner bonne conscience à ceux qui se rangent aujourd’hui à l’ombre d’un empire non moins terrifiant qu’est celui de Poutine.

Lire la suite

Publié dans actu-lutte, Anti-impérialisme