Campagne Stop-Répression

banner (1)A l’occasion de la journée internationale contre les violences policières, pour la 5ème édition de la Campagne Stop-Répression, les Joc ainsi que d’autres partenaires organisent la manifestation contre les violences policières le 15 mars.

Dans le marasme économique et social actuel, la répression d’état s’exerce dans nos quartiers, dans nos rues, contre des populations déjà fragilisées.

Son bras armé qu’est la police soumet la population aux contrôles au faciès, aux perquisitions, au harcèlement ainsi qu’à des violences parfois extrêmes en quasi- impunité !

L’état d’urgence au niveau 4 n’a fait que rehausser le sentiment de peur surtout dans les quartiers défavorisés et a diviser la population.

C’est pourquoi les JOC et ses partenaires invitent chacun à manifester ce mardi 15 mars afin de dire STOP AU RACISME D’ETAT ! STOP A LA VIOLENCE D’ETAT ! STOP A L’IMPUNITE !

Rendez-vous le mardi 15 mars 2016 à 18h (GARE DU NORD)

SOYONS NOMBREUX !

———————————————————————-

15 MARS: Manifestation contre les violences policières! 3ème éditions.

1005396_541003522661695_1877684966_n

L’appel à la manifestation: Stop à la violence policière!

Cliquez ici pour voir le lien facebook

https://i1.wp.com/www.stop-repression.be/wp-content/gallery/tract-stickers-photos/JOC-3-Pas-une-solution.jpg

Dans le cadre de la Journée Internationale contre les brutalités policières, la Campagne Stop Répression de la JOC appelle à une manifestation unitaire contre les violences policières et l’impunité.

Les faits d’actualités et les témoignages ne manquent pas pour dénoncer les nombreux abus de la police lors d’arrestations où d’opérations de maintien de l’ordre!

L’usage excessif de la force par une police de plus en plus militarisée, est un des outils de répression d’une politique toujours plus sécuritaire dans un climat d’austérité.

Le durcissement des lois liberticides ou encore celle sur les Sanctions Administratives Communales servent le même objectif. Toutes ces formes de répression visent à faire taire les mouvements sociaux et leurs revendications !

La violence ne s’arrête pas aux mouvements sociaux.

Dans les quartiers, on remplace la politique sociale par des mesures sécuritaires (caméras, toujours plus de policiers, amendes,…). Ces mesures alimentent le cycle de la violence.

Face aux policiers qui insultent frappent et/ou abusent, le citoyen n’a aucun recours effectif. Malgré les promesses d’ enquêtes, les victimes de violences policières se voient privées de la vérité et de la justice qui leur reviennent de droit. Souvent, elles se retrouvent elles-mêmes criminalisées et poursuivies.

Les policiers restent à l’abri des poursuites et sont donc confortés dans l’idée que leur violence est légitime.

Que font la justice et le comité P ? Qui nous protège de la police ?

La Campagne Stop Répression de la JOC et les organisations signataires souhaitent dénoncer l’impunité dont la police bénéficie dans les dossiers de violences policières et le silence complice du monde judiciaire et politique.

Nous manifesterons le samedi 15 mars 2014 contre la brutalité policière et toutes les répressions, ici et ailleurs !

Manifestation à l’initiative de:  JOC

Sur la répression