Notre-Dame-des-Landes : Chassons Vinci du bocage

Par Stef (AL Nantes)

affiche_web-cf367Malgré le résultat favorable à l’aéroport du référendum de juin, les opposants et opposantes au projet ne baissent pas les bras : après le succès du week-end du 9 juillet, d’autres rendez-vous sont au programme pour s’opposer aux travaux que le gouvernement annonce vouloir débuter en octobre.

Le référendum du 26 juin a sans trop de surprise donné la victoire aux partisans de l’aéroport. Il faut repréciser que le périmètre de cette consultation a été délimité en fonction des différents sondages effectués par le gouvernement. Le non aurait été fortement probable en cas de consultation à l’échelle nationale, du Grand Ouest ou de la région Pays de la Loire, le oui l’emportait seulement sur le département de Loire-Atlantique.

Lire la suite

Publié dans Anticapitalisme, Résistance

Pour un internet libre, sauvons Riseup !

Par Le secrétariat web d’AL

riseupBeaucoup de militantes et de militants l’utilisent en pensant juste que c’est pratique, gratuit et éthique. Mais derrière, il y a des bénévoles qui travaillent, et des factures à payer. Aujourd’hui Riseup est en grande difficulté et appelle à l’aide. Alors, on renvoie l’ascenseur ?

Mailing-listes, boîtes mail, chat, VPN, web collaboratif… nombreux sont les services gracieusement fournis par le collectif Riseup, fondé en 1999 à Seattle pour lutter contre les monopoles privés, le contrôle social et la surveillance de masse sur l’Internet.

En 2013, on estimait à 6 millions le nombre de ses utilisateurs dans le monde.

Pour sa part, Alternative libertaire envoie chaque mois 10 euros au collectif Riseup.net, pour participation aux frais. Si toutes les organisations, les groupes et les collectifs qui utilisent Riseup en faisaient autant, le péril budgétaire qui les menace serait vite conjuré.

Qu’on se le dise !

Pour découvrir Riseup, lire leurs arguments (en français), leur faire un petit virement… 

C’EST PAR ICi !

AL Webéditos

Publié dans actu-lutte, Alternative Libertaire

Lire… une histoire du prolétariat japonais

Par Julien Clamence (AL Bxl)

le_bateau_usineSur le Bateau-usine embarquent des ouvriers déracinés, anciens campagnards de l’île d’Hokkaido convaincus par des bonimenteurs de rejoindre le port d’Hakodate ; embarquent aussi d’anciens étudiants frêles, qui espéraient gagner un pactole mais dont les poches sont déjà trouées de dettes quand ils mettent un pied sur le pont ; embarquent même des adolescents, à la limite de l’enfance, que leurs familles envoient chercher l’argent vital en désespoir de cause. Sur le Bateau-usine, le Hakkô-maru, c’est son nom, il y a déjà les marins, aussi pauvres que les ouvriers, plus conscients sans doute qu’ils voient peut-être la terre pour la dernière fois.

Il y a beaucoup de fatalité sur Le Bateau-usine de Kobayashi Takiji, beaucoup de misère, économique et humaine. Alors qu’il appareille vers les mers glacées du Nord, près des côtes soviétiques, alors que le froid devient entêtant, que les eaux s’emballent en tempête, et qu’on pêche, démembre et stocke des milliers de tonnes de crabes, les hommes perdent peu à peu ce qui leur reste de dignité, ils tombent malades, deviennent fous, violent de jeunes ouvriers dans des coins sombres. L’intendant, véritable chef du navire qui terrifie même le capitaine, fait régner une discipline de fer : il hurle, frappe, punit, ordonne qu’on vole les filets d’autres pêcheurs, laisse un bateau faire naufrage en refusant de répondre à son appel de détresse, tout ça pour sauvegarder la cadence, pour produire toujours plus de boîtes de crabe. C’est le délégué de l’entreprise qui a armé le Hakkô-maru, l’argent est roi et l’intendant est son héraut.

Lire la suite

Publié dans Chronique littéraire

Bloc anticapitaliste et internationaliste à la manif Stop-TTIP

facebanneer2009Contre l’Europe capitaliste

Le TTIP (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement) et le CETA (Accord économique et commercial global) ont pour but de créer un grand marché commun entre l’Europe et les USA d’une part et avec le Canada de l’autre. Contrairement à ce que prétendent politiciens et autres exprès médiatiques ces accords ne sont en aucun cas un progrès mais bien d’une attaque sans précédent aux droits sociaux et environnementaux ainsi qu’à nos libertés politiques. Ces traités n’ont pas d’autres buts que d’attaquer les normes de protection au travail ou dans plein d’autres aspects de notre vie, que nous avons pu imposer à la classe capitaliste par nos luttes. Cela signifie très concrètement pour nous qui devons subir ces reformes : une vie toujours plus précaire et une emprise toujours plus grandes des multinationales et de l’Etat sur nos vies. De plus bloquer ce traité c’est briser de nouvelles sources de profit pour le capital et donc accentuer sa crise et qui ouvre des possibilités pour renverser ce système. Lire la suite

Publié dans actu-lutte, Alternative Libertaire, Anticapitalisme, autonomie, NoBorder, Sans-papiers, Uncategorized

Syrie : la gauche kurde seule contre tous

Par Alternative libertaire

PKK-Kurdistan-Workers-Party-Patrol-Makhmour-Iraq-Guerrilla_Fighters_of_Kurdistan_Joey_L_Photographer_014-e1453838368299

Ça devait bien finir par arriver : les impérialistes occidentaux lâchent les YPG pour complaire à Ankara. La parenthèse ouverte il y a deux ans à Kobanê se referme. Mais il n’y a pas le choix : la lutte continue.

Avec l’entrée de l’armée turque en Syrie le 24 août, la guerre civile entre dans une nouvelle phase. Ce pays martyr est, plus que jamais, le jouet des rivalités entre puissances impérialistes – iraniennes, turques, russes, américaines, françaises, britanniques, saoudiennes, émiraties, qataries…

Dans ce bourbier cruel, Alternative libertaire soutient, depuis 2014, les forces de la gauche kurde – le PYD et les milices YPG-YPJ, aujourd’hui fer de lance de la coalition arabo-kurde Forces démocratiques syriennes (FDS). Si AL soutient la gauche kurde, ce n’est pas seulement parce qu’elle est « notre meilleur rempart contre Daech » comme on l’entend trop souvent dans la bouche de certains Occidentaux, mais surtout parce qu’elle est la seule force politique à proposer un projet fédéraliste, démocratique, féministe et, d’une certaine façon, laïque, pour le Moyen-Orient. Un projet où toutes les composantes culturelles de la région – arabes, kurdes, turkmènes, sunnites, chiites, chrétiennes, yézidies… – puissent vivre à égalité. En ce sens, elle est le rempart de toutes et tous les amis de la liberté et de l’émancipation.

Lire la suite

Publié dans Kurdistan, Lutte des classes

De quoi Take Eat Easy est-il le nom ? Le rôle des plateformes de livraison dans l’évolution du capitalisme

Par Mancur Olson, des Free Riders

26967441621_ecdeaf3238_oDepuis quelques jours, la faillite de Take Eat Easy (TEE) fait les choux gras de la grande presse. Après  avoir fait l’apologie de cette nouvelle économie collaborative, les fonctionnaires de l’information du capital se retrouvent encore une fois surpris par un échec qui n’était pourtant pas si difficile à prédire. Nous ne reviendrons pas ici sur les conditions internes ou le fonctionnement de TEE, déjà traités par deux articles auxquels nous vous renvoyons (ici et ). Dans le présent article, nous tâcherons plutôt d’analyser les raisons de l’échec de TEE et aussi les dynamiques et les enseignements à retenir pour les révolutionnaires qui s’intéresseraient à ce type de société spécialisée et plus largement aux dynamiques du secteur de l’économie numérique.

Lire la suite

Publié dans économie collaborative, Capitalisme, Précarité, Résistance, technologie

Changer la société, sans se faire berner

Par Flo (AL Marne)

tumblr_msq33dDBGJ1qm1x56o1_1280

Emma Goldman s’adressant à des ouvriers du textile à Union Square le 20 mai 1916.

Alors que la société capitaliste est en crise, la contestation est plus que jamais nécessaire. Mais elle peut prendre diverses formes plus ou moins productives… Entre le citoyennisme, le néoréformisme et le radicalisme autonome, les impasses et les chausse-trappes ne manquent pas. Décryptage.

Celles et ceux qui auront fréquenté Nuit debout à un moment ou à un autre du mouvement ont pu être confrontés à une grande variété de discours contestataires. Cetains paraissent novateurs, d’autres une simple resucée des vieilles lunes républiaines, parfois désarmants d’ingénuité, parfois très sophistiqués… Tous méritent d’être discutés.

Lire la suite

Publié dans actu-lutte, anarchisme, Anticapitalisme, Réformisme, Révolution, social-démocratie